Alpine au sommet du sport automobile

Par Maxime Pasture

En F1 et au top de l'endurance en 2021

Dans la foulée de son entrée en F1 prévue en 2021, Alpine poursuit sa montée en régime au plus haut niveau du sport automobile : la saison prochaine, l’équipe engagera un prototype dans la catégorie reine de l’endurance, le LMP1.

Alors que les 24 Heures du Mans se disputeront exceptionnellement ces 19 et 20 septembre (la célèbre course se déroule, en « temps normal », mi-juin), la future saison 2021 se dessine déjà, avec de belles perspectives, comme cette annonce du retour d'un acteur automobile emblématique français en catégorie reine : Alpine. Plus de quarante ans après son succès au classement général des 24 Heures du Mans (1978), la marque française a décidé de s'engager dans la catégorie reine avec une LMP1 NH (non-hybride) face aux Le Mans Hypercars de Toyota, Glickenhaus ou encore ByKolles.  

Voilà de quoi enthousiasmer Pierre Fillon, président de l'Automobile Club de l'Ouest (ACO), organisateur de l’épreuve : "Alors que Signatech Alpine peut viser un quatrième succès de rang dimanche dans la catégorie LMP2 aux 24 Heures du Mans, la marque française annonce son retour dans la catégorie reine, en 2021. C'est un signal fort pour notre discipline, alors que Toyota, puis bientôt Peugeot, évolueront aussi en endurance pour la gagne."

Véritable montée en puissance

L’association formée entre Alpine et l’équipe Signatech a remporté les titres pilotes et équipes dès ses débuts en European Le Mans Series en 2013 avant de réaliser le doublé en 2014. Un an plus tard, les Bleus ont franchi un cap en rejoignant le Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC. Une fois de plus, Alpine y a fait ses preuves en remportant deux couronnes mondiales ainsi que trois des quatre dernières éditions des 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP2.

Malgré leurs similitudes apparentes, les catégories LMP1 et LMP2 possèdent deux philosophies bien distinctes. Là où les LMP2 sont réservées à des structures indépendantes avec l’un des châssis mandatés et un moteur unique, le LMP1 accueille des équipes d'usine libérées de ces restrictions. Leur puissance supplémentaire, leur poids moindre, leur aérodynamique plus complexe et le libre choix des pilotes qu’importe leur catégorisation aboutissent à des temps au tour beaucoup plus rapides.