Audi RS

Par Maxime Pasture 

Les coulisses du développement

Les voitures actuelles, et depuis plusieurs années déjà, offrent une fiabilité mécanique exceptionnelle. Ceci s’explique bien sûr par les technologies et les matériaux qui évoluent sans cesse, mais aussi par les tests draconiens qui se déroulent avant la production. Audi Sport nous dévoile quelques anecdotes concernant le développement des véhicules de la gamme RS.

En Allemagne, il existe un magnifique outil de tests, dont les constructeurs du monde entier profitent : la Nordschleife. Le moindre mètre des 20,832 km de la boucle Nord du Nürburgring constitue un véritable défi pour chaque voiture. Tout type de virage, des asphaltes différents, du relief, … : 8.000 km parcourus à pleine vitesse sur ce tracé étroit représentent aisément la durée de vie d’une voiture. Avec ses exigences élevées, la Nordschleife est la référence pour n’importe quelle voiture de sport. « Si elle réussit à survivre ici, elle résistera à toutes les routes du monde » peut-on lire dans le communiqué d’Audi. La marque aux anneaux, comme les autres d’ailleurs, ne se prive pas de ce merveilleux outil. Oliver Hoffmann, directeur général d’Audi Sport GmbH :  

 

« Chaque modèle RS est soumis ici à au moins 8.000 kilomètres de test. Le circuit nous délivre des informations précises sur la durabilité de nos pièces en conditions extrêmes et des détails spécifiques sur la suspension. »

30 fois le tour du monde

Pour le RS Q8, les ingénieurs chargés des essais chez Audi Sport GmbH ont passé près de 2 ans sur la route, parcourant plus de 1,2 million de km, soit l’équivalent d’environ 30 fois le tour du monde, à bord de prototypes et de véhicules de développement. Les essais routiers les ont emmenés en Finlande, en Suède, en Italie, en Afrique du Sud, en Chine et aux États-Unis, et ont été effectués sur tous types de circuits et de routes.

Les ingénieurs ont foulé des zones telles que l’anneau de vitesse circulaire de Nardò, dans le sud de l’Italie, où ils ont mis à l’épreuve la résistance de tous les composants à une vitesse élevée constante. En Scandinavie, ils ont tiré parti des conditions idéales offertes par la glace et la neige pour faire les derniers réglages en matière de réactivité de la suspension et des systèmes de contrôle. Sur une surface glissante, le plus infime changement de réglage est amplifié dans une mesure considérable. La chaleur et l’altitude en Afrique du Sud ont soumis la climatisation, le système de refroidissement du moteur et les caractéristiques de performance à des défis tout particuliers.

 

Aujourd’hui, la gamme RS possède une palette de 12 modèles : la RS 3 en version Sportback et Berline, la RS 4 Avant, la RS 5 Coupé ou Sportback, la RS 6 Avant, la RS 7 Sportback, la TT RS Coupé ou Roadster, le RS Q3 et le RS Q3 Sportback, ainsi que le RS Q8. Huit de ces modèles ont été introduits en 2019.