BMW

M 1000 RR

Par Maxime Pasture

Une technologie de course

Certains ont reproché à la BMW S 1000 RR d’être, au-delà de son incroyable efficacité, trop « polyvalente » et d’avoir un caractère peut-être trop lissé pour une super-sportive. Avec cette M 1000 RR, BMW compte bien montrer que la course est dans l’ADN de BMW Motorrad.

Avec une puissance moteur de 212 chevaux (+ 5ch par rapport à la S 1000 RR), un poids à vide en ordre de marche de seulement 192 kg (- 5 kg par rapport à la S 1000 RR), une suspension et une aérodynamique conçues pour des performances maximales sur circuit, la nouvelle M RR répond aux principales attentes du segment supérieur des Superbikes.

 

Son moteur quatre cylindres en ligne refroidi par eau atteint sa puissance maximale à 14.500 t/min. Le couple maximal de 113 Nm est à 11.000 t/min. Outre un régime porté à 15.100 t/min (contre 13.500 pour la S 1000 RR), le moteur M RR présente d’importantes optimisations techniques comme de nouveaux pistons forgés à 2 anneaux, des chambres de combustion adaptées, une compression portée à 13.5, des barres en titane plus longues et plus légères, des culbuteurs plus fins et plus légers, des orifices d’admission entièrement usinés avec une nouvelle géométrie de conduit ainsi que des optimisations sur les arbres à cames et la zone d’admission. Le système d’échappement léger est également en titane. En outre, par rapport à la S RR, le moteur de la M RR est encore plus puissant entre 6.000 t/min à 15.100 t/min, une plage particulièrement intéressante pour le pilotage sur circuit.

Freinage plus tardif

L’aérodynamique a été un point décisif lors du développement de la M RR. Les ailettes M à l’avant, fabriquées en carbone, produisent une déportance aérodynamique importante : la charge supplémentaire sur la roue avant compense l’inclination des roues, enlevant du travail au contrôle de traction afin de libérer plus de puissance. L’effet des ailettes est également perceptible dans les courbes et lors du freinage, la déportance permettant un freinage plus tardif et assurant une meilleure stabilité dans les virages.

 

Aussi, pour la première fois, une moto BMW est équipée de freins M (comme les voitures M de BMW M). Ces freins ont été développés directement sur base de l’expérience en course dans le cadre du Superbike World Championship. Ils offrent une stabilité maximale en cas de fading.

 

Avec les jantes en carbone M, la nouvelle M RR dispose de composants plus high-tech pour des performances maximales. Celles-ci peuvent d’ailleurs être testées via les instruments disponibles (enregistreur de données M GPS et laptrigger M GPS). Notons encore la présence d’un pit limiter pour les inconditionnels du circuit.

Prix quasiment doublé 

Outre le logiciel laptrigger M GPS et le code d’activation correspondant, le pack M Competition comprend le pack de pièces M fraisées, le pack M carbone ainsi qu’un bras oscillant léger argenté de 220 g, la chaîne M Endurance avec moins de frictions, qui ne nécessite pas d’entretien et revêtue de DLC, et le pack passagers comprenant un couvre-coffre arrière. Montant de l’option ? 4.415 €, qu’il faudra ajouter aux 33.700 € de la bête, alors que la S 1000 RR ne coûte « que » 19.500 € !