Back on track! 

Par Red Racing Green

La première compétition automobile « post-COVID 19 » s’est tenue les 13 et 14 juin derniers à Portimao, dans le cadre des 24H Series.

Rodrigue Gillion, le pilote Red Racing Green, y était…

Après un long travail mené avec l’équipe de management de l’Autodromo do Algarve et les autorités portugaises, Creventic a saisi l’opportunité de s’imposer comme le premier organisateur à donner le départ d’un grand événement de sports moteurs en Europe. La 4e édition des Hankook 24H Portimao s’est tenue le week-end des 13 et 14 juin. Rodrigue Gillion y était, au volant de l’Aston Martin Vantage GT4 Pro Sport. Il nous raconte.

"Tous masqués"

« Je suis parti le mercredi soir d’Amsterdam pour Faro, car il n’y avait pas de vol depuis Bruxelles. C’était une ambiance très spéciale à bord, tous masqués. Au circuit aussi, les règles étaient très strictes. Peu de monde, un nombre limité de mécaniciens et d’ingénieurs, et un plateau réduit à une quinzaine d’équipages. Mais le plaisir de piloter était là, intense. »

Stoppés dans leur élan

« Le jeudi, nous avons pu rouler durant une heure avec une voiture de route pour reconnaître le circuit, avant les deux séances d’essais libres. Je connais bien ce tracé pour y avoir déjà piloté à 5 reprises sur BMW, Porsche et Aston Martin. La séance qualificative du vendredi s’est bien déroulée et Nico (Verdonck) nous a mis en 10e position sur la grille. »

« Le départ a été donné le samedi à midi précise. Tout se passait bien jusqu’à ce qu’un concurrent me heurte assez violemment à l'arrière droit. Apparemment sans dégât, mais il n’en était rien car, quelques heures plus tard, lors de mon deuxième relais, j’ai fini par devoir arrêter la voiture. Les vitesses ne passaient plus. Le constat était sans appel : le train arrière avait souffert, la roue arrière droite était déboîtée et la boîte de vitesses, cassée. La réparation aurait été trop longue. Nous avons donc été contraints à l’abandon. Heureusement, nous avions effectué assez de tours pour être classés, et comme notre seul concurrent en catégorie GT4 a dû abandonner, nous finissons tout de même à la première place. Avec, surtout, le sentiment d’avoir vécu un moment très spécial. »