GAVOX

Par Maxime Pasture - Photos: Frederic Sierakowski & Alexis Haulot ; Isopix 

La marque belge dans la cour des grands

En 2021, pour la deuxième année consécutive, Gavox sera partenaire des Magritte du Cinéma. Preuve que la marque belge, créée en 2011, réalise un joli parcours dans le monde de l’horlogerie. Et grâce à ses montres, Michael Happé, le fondateur, a croisé du beau monde ! Voyez plutôt…

Michael Happé peut fièrement regarder le chemin parcouru depuis 2011 : près de 10 collections ont été développées sur base des meilleurs mécanismes suisses et japonais. À l’origine destinée aux fans d’aviation – Michael étant lui-même un grand amateur –, c’est un public beaucoup plus large qui porte désormais une Gavox au poignet. Dans ce public, on compte de nombreuses personnalités : citons, entre autres, Barak Obama, Ban Ki-moon et Emmanuel Macron. Vous devez vous demander : comment avoir réussi à atteindre ces grands noms ? En étant sélectionné par la Chancellerie de l’ancien Premier ministre Charles Michel pour les cadeaux VIP lors des visites officielles…

 

Mais Gavox ne s’arrête pas là : la montre belge est également le talisman personnalisé de plusieurs escadrilles de chasse dans le monde, dont les pilotes de F16 belges mais aussi d’autres pilotes français, roumains ou encore italiens ; sans parler, plus récemment, des forces spéciales belges.

Le garde-temps des stars? 

Toujours en Belgique, on a pu voir apparaître pour la première fois, en 2020, les lettres Gavox sur l’affiche des Magritte du Cinéma. La marque belge succédait ainsi à un grand nom international de l’horlogerie. « C’était extraordinaire », raconte Michael Happé. « J’ai eu la chance d’être à la table du Prince Laurent de Belgique et de sa fille. Bien sûr, j’ai rencontré tous les acteurs avec, en tant qu’homme, un petit coup de cœur pour Monica Bellucci mais pas seulement. La Belge Veerle Baetens m’a fortement impressionné. D’ailleurs, elle a reçu le prix de la meilleure actrice et la Gavox Stellar Golden Stars qui allait avec. »

 

Car oui, 5 personnalités ont reçu 5 Gavox différentes, témoignant de l’offre variée de la marque belge. Bouli Lanners, lauréat du Magritte du meilleur acteur, s’est vu remettre une Ultima Necat bleue, symbolisant son engagement continu ; Monica Bellucci, Magritte d’honneur, a pu profiter d’une Stellar Rosedate, élégante et attirante ; le maître de cérémonie, Kody, portait une Legacy Logicial Stars pour rythmer ses apparitions ; enfin, le président de cette 10e édition, Pascal Duquenne, avait reçu une Ultima Necat grise, pour profiter du temps présent.

Dessinées et étudiées en Belgique

Chacun de ces modèles se démarque par la position originale de la couronne, les détails remarquables des cadrans et bien sûr, les fonctions (réserve de marche, guichet date, index et compteurs divers). « Un cadeau de passionné à passionné… un cadeau qui rappelle que le temps est notre allié pour réussir nos projets et mettre en lumière nos passions » déclarait Michael Happé, en février dernier. Et la bonne nouvelle, c’est qu’en 2021, Gavox apparaîtra à nouveau sur les affiches des Magritte du Cinéma. Les montres dessinées et pensées en Belgique, du côté de Genval, semblent donc plaire lors des événements de haut standing. Mais certains modèles, destinés aux plongeurs, pilotes d’avion et autres amateurs d’automobile, tapent dans l’œil grâce à leurs fonctionnalités.

 

En résumé, Gavox a réussi à mélanger des montres-outils aux garde-temps très élégants, à porter au quotidien ou en soirée. Serait-ce la recette actuelle du succès pour une marque horlogère ?