Maserati MC20

Par Maxime Pasture

Digne héritière de la MC12

Dans son ambitieux plan de relance, la première flèche tirée par Maserati est une supercar de plus de 600 chevaux. La MC20 aura également pour vocation de ramener la marque au Trident sur les circuits pour lui rendre l’allant qu’elle avait perdu…

Nous vous en avions déjà parlé sur RedRacingGreen.com : Maserati avait annoncé une nouvelle super-sportive à moteur central arrière « maison ». La présentation était initialement prévue pour le mois de mai dernier, mais le Covid-19 en a voulu autrement. C’est finalement le 9 septembre que Maserati a présenté, en grande pompe, au circuit de Modène, la MC20 à plus de 400 personnes (personnel, journalistes, VIP, autorités, etc.), au lieu des 1.200 invités prévus hors crise sanitaire.

Une partie de l'assemblée a assisté à l'événement depuis le centre historique de Modène, sur écran géant...

...alors que la présentation avait lieu au circuit de Modène. 

Back on track

MC20 signifie Maserati Corse 2020. Rien que dans le nom, cela annonce un retour à la compétition automobile, pour réitérer les exploits de la MC12 Corsa qui avait, rappelez-vous, remporté à 3 reprises – entre autres – les 24 Heures de Spa (2005, 2006 et 2008). Le programme n’est pas encore défini mais la version de course de la MC20 évoluera en GT2, GT3 ou GT4.

Technologie issue de la F1

Il faut dire que la base semble excellente pour une voiture de course : monocoque en fibre de carbone, 1.470 kg sur la balance et un 3.0 V6 bi-turbo tout nouveau de 630 chevaux au rapport impressionnant de 210 ch/litre. Ce moteur, déjà breveté et qui sera produit à Modène, tout comme la MC20, utilise une technologie issue de la F1 : en pratique, un système de combustion à préchambre a été associé au système de combustion classique. La préchambre passive permet d’allumer le carburant dans un espace séparé. Lorsque la flamme se propage, la combustion est alors transférée de la préchambre à la chambre de combustion classique par une série de fentes et de trous soigneusement dessinés, permettant, globalement, une combustion plus uniforme et donc, un gain en performance, en couple (730 Nm dès 3.000 tr/min) et en consommation.

Spider et électrique 

Avec très peu d’artifices visibles, la Maserati MC20 Coupé est capable de générer 100 kg d’appui aérodynamique à 240 km/h. Sa vitesse de pointe est estimée à, au moins 325 km/h, et son 0 à 100 km/h est abattu en moins de 2,9 secondes.

 

Les premières livraisons auront lieu en 2021 en échange de 220.000 €. Mais pour varier les plaisirs, Maserati prévoit de produire un Spider et une version 100% électrique, dès 2022, autour de cette fameuse monocoque en fibre de carbone.

 

Avec la MC20 et ce tout nouveau bloc à essence non-électrifié, Maserati souhaite se rappeler au bon souvenir des amateurs de sport automobile et de sport tout court. Ne dit-on pas que la chance sourit souvent aux audacieux ?