Première mondiale de la BMW M5 restylée 

Par Maxime Pasture

À Spa-Francorchamps

Avec la complicité du directoire BMW en Allemagne, BMW Belux a choisi Spa-Francorchamps pour sa première activité de déconfinement.

Red Racing Green y était !

BMW a offert toute sa confiance à l’importateur Belux en proposant de dévoiler la nouvelle M5 en Première mondiale « physique » sur le circuit de Spa-Francorchamps, le 22 juin dernier. Il faut dire qu’avec ses 24 victoires aux 24 Heures de Spa, BMW est quasiment dans son jardin sur le mythique circuit belge. La dernière victoire remonte à 2018 (Walkenhorst Motorsport ; BMW M6 GT3 #34 Eng, Blomqvist et Krognes) mais les Belges se souviennent certainement du succès de notre compatriote, Maxime Martin (fils de Jean-Michel Martin), en 2016, aux côtés de Philippe Eng et Alexander Sims (ROWE Motorsport ; BMW M6 GT3) ainsi que du succès de l’équipe noir-jaune-rouge Marc VDS Racing Team en 2015 avec la Z4 GT3.

Concernant la M5

Pour avoir eu la chance d’observer la première M5 2020 de pré-production, voici ce qu’on peut vous en dire : les plus avertis la reconnaitront surtout grâce aux nouveaux boucliers, aux phares avant-arrière revus ou encore à la calandre redessinée. Il faut dire aussi que de nouvelles peintures arrivent au catalogue, comme ce « Motegi Red ». 

Cependant, les plus grandes nouveautés sont d’ordre mécanique. Si le moteur 4,4 litres bi-turbo de 600 chevaux (625ch dans la version Competition) reste identique à l’ancienne version, BMW a doté sa M5 2020 des amortisseurs de la M8 Gran Coupé pour la rendre plus utilisable et confortable au quotidien. De son côté, la M5 Competition se rapproche du sol de 7 mm par rapport à la M5. Le 0 à 100 km/h est abattu en 3,4 secondes (3,3 pour la Competition) grâce à la transmission M xDrive qu’on peut basculer en 2 roues motrices sur demande.

 

Le prix d’attaque démarre à 123.000 € pour la M5 et 132.200 € pour la version Competition, plus affûtée. La production démarre en juillet 2020.

BMW Driving Experience 

Lors de cette journée exceptionnelle marquant pour nous aussi le retour à une vie professionnelle un peu plus normale, nous avons pu prendre le volant des M2 CS et M8 Cabriolet sur le circuit. La première tient toutes ses promesses. Le moteur 3.0 biturbo de 450 chevaux impressionne, tout comme le châssis. Cette « CS » amène vraiment un caractère très spécial à la M2. Que les amateurs de track-days ne l’essaient pas, ils risqueraient de tomber amoureux ! Quant à la M8, beaucoup moins « radicale », elle entre parfaitement dans le moule des GT à vocation sportive. Le mariage entre son châssis M et sa transmission M xDrive pardonne tout en se montrant d’une efficacité redoutable.

 

Le premier BMW M Fun Day sera d’ailleurs organisé le 6 septembre prochain à Zolder.

Enfin, BMW a également profité de l’événement pour annoncer le lancement du championnat BMW M2 CS Racing Cup en 2021.