Un Lexus UX ...

Par Red Racing Green

... tatoué de chance et de persévérance

Afin de célébrer l’artisanat raffiné et les talents artistiques traditionnels du Japon, Lexus a commandé la première voiture tatouée du monde.

Cette interprétation absolument unique en son genre du SUV compact UX a été imaginée et créée par une artiste tatoueuse londonienne, Claudia De Sabe.

La carpe japonaise synonyme de ...

Partant d’une voiture d’un blanc immaculé et munie d’un outil de perçage Dremel en lieu et place de ses fines aiguilles de tatouage, Claudia a produit un design marquant, incluant une carpe japonaise qui habille toute la longueur du véhicule. La carpe japonaise est un motif traditionnellement utilisé dans l’art japonais. Elle symbolise la chance et la persévérance.

La méthode

Claudia a utilisé la perceuse Dremel pour éliminer la peinture en surface et exposer le métal afin de créer son motif complexe, puis elle a appliqué à la main 5 litres de peinture de haute qualité pour automobile, afin de faire ressortir tous les détails. En guise de touche finale, elle a utilisé une feuille d’or pour produire des ombres et donner au design un effet 3D plus marqué, avant que le véhicule ne soit entièrement revêtu d’une laque de protection qui permettra de le conduire sur la route.

Ce processus s’est prolongé sur une période de 6 mois à compter des premiers dessins, le tatouage ayant été réalisé durant 5 journées de 8 heures de travail intensif. Ce travail s’est avéré physiquement exigeant du fait des vibrations générées par la perceuse, et de l’impossibilité pour ce client « non-humain » d’adopter une position confortable pour l’artiste, au fur et à mesure de la réalisation de l’œuvre. Là où de petits écarts sur un tatouage humain peuvent être facilement retravaillés ou colorés pour se fondre dans le motif, la « gravure » réalisée à l’aide de la perceuse exigeait une précision absolue.

Le tatouage a été réalisé durant 5 journées de 8 heures de travail intensif.

" Lorsque vous tatouez une personne, vous devez penser aux muscles et aux tissus qui se trouvent sous la peau. Avec la voiture, il s’agissait de penser à la manière dont la carrosserie change de forme au-dessus de l’ossature » déclare Claudia, assistée dans le cadre de ce travail de son mari Yutaro, lui-même d’origine japonaise. "

Les coulisses